Cicatrisation cutanée

1: Pansement
Le soin des cicatrices cutanée n’est pas pris en compte dans les soins vétérinaires. Et pourtant chaque cicatrice doit être soignée par un ostéopathe compétent et/ou un physiothérapeute. Il peut y avoir un risque d’une mauvaise guérison cicatricielle et entrainer des tensions.

Suite à un traumatisme, un accident, une chirurgie, un ou des tissus peuvent être lésés, la réaction de notre corps sera de réparer ce tissu le plus rapidement possible afin qu’il puisse poursuivre leurs rôles essentielles.
2 : Zoom sur la cicatrice !


Ce processus de reconstruction amène la formation de ce que l’on appelle « une cicatrice ».


Une cicatrice crée des adhérences entres les tissus (peau, muscle, tendon, nerf,..). Cette adhérence rigidifie les tissus concernés au lieu de redevenir comme avant. C’est à dire qu’il sont« souple » mais surtout qui coulisse les uns par rapport au autres.

3 : Massage sur la cicartice.
Ces adhérence peuvent entrainer divers problèmes tels que de la douleur, de la raideur, un manque de mobilité ou de souplesse et parfois une diminution de la circulation et de l’innervation. La plus part des cicatrices sont douloureuses car elles provoquent un étirement des tissus aux alentours et cela à chaque mouvement.

Des tension s’installent !

Heureusement, la venue d’un ostéopathe et/ou physiothérapeute permettra de lever le plus d’adhérences possibles. Le but du praticien est de limiter la poussée inflammatoire, donner le maximum de souplesse et améliorer les échanges de la région. Il va assouplir, défibroser la cicatrice et les tissus péri-cicatriciels.

4 : Une séance réussi, Youpi !
La prise en charge des cicatrices doit être le plus précocement possible :
- Avant l’ablation des points pour ralentir la fibrose et donc d’éviter les adhérences
- Après l’ablation des points, pendant les 3 premiers mois

En effet par des gestes palpatoires très précis, le praticien qualifié possède la compétence d’évaluer le niveau de souplesse d’une cicatrice et par des manipulations douces et précises, il peut améliorer son élasticité et sa mobilité et ainsi réduire les douleurs et les inconforts mentionnés précédemment. En plus des manipulations précises lors des séances, votre praticien vous recommandera des exercices à domicile et vous prodiguera des conseils précieux qui viseront à favoriser votre guérison et votre mieux-être.

Calendula pour le soin des cicatrices !
Kiwi a été castre le lundi 12 janvier (Photo 1), 2 semaines après l’opération voici une image de sa cicatrice (Photo 2). On remarque qu’elle est belle et presque invisible et surtout aucune douleur. Il est nécessaire d’effectuer encore quelques séances de soin (Photo 3).

Le petit plus à faire chez soi : Masser la zone avec la crème au Calendula de chez Boiron, j'adore l'efficacité de cette cème ainsi que de sa texture.

Pensez à un suivi Ostéopathie et/ou Physiothérapie aussi pour une cicatrisation optimale !

A bientôt !

Aucun commentaire: