Oligothérapie & Oligo-éléments

Zoom sur les oligo-éléments principaux :
Aluminium (Al) : Principalement utilisé en oligothérapie catalytique chez le cheval dans les difficultés de concentration et de mémoire par surmenage.

Argent (Ag) : Ses propriétés anti-infectieuses se doublent de propriétés anti-inflammatoires fort utiles puisque des phénomènes inflammatoires se développent systématiquement lors de toute agression par des agents infectieux.

Bismuth (Bi) : Il combine des propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoires et antalgiques, cette conjonction d'effets est particulièrement adaptée aux atteintes infectieuses avec réaction inflammatoire et manifestations douloureuses. De plus, il est doté de propriétés immunostimulantes, permettant à l'organisme de lutter plus efficacement lorsqu'il subit l'attaque d'agents extérieurs agressifs.

Calcium (Ca) : Il joue un rôle physiologique important dans le processus de minéralisation osseuse, dans les réactions enzymatique et dans les phases de la coagulation sanguine. Il est nécessaire pour maintenir à un niveau normal la fréquence cardiaque, la contraction musculaire et la conduction nerveuse.

Chrome (Cr) : De par ses propriétés, le chrome est particulièrement bien adapté à la prise en charge des anomalies du métabolisme des glucides, qu'il s'agisse de l'intolérance au glucose, d'une hyperglycémie modérée à jeun ou d'un diabète dit de type II.

Cuivre (Cu) : Il en est ainsi des affections de type grippe et états grippaux, où il fait en plus profiter l'organisme de ses propriétés anti-infectieuses. Pour les mêmes raisons et, de par son rôle dans la structure des os et des cartilages, son autre indication très largement reconnue est l'arthrose.

Fer (Fe) : Le fer est un constituant fondamental de l'hémoglobine, impliquée dans les échanges gazeux et notamment dans le transport de l'oxygène au niveau des globules rouges du sang, il joue un rôle similaire dans la myoglobine, qui est la forme de réserve de l'oxygène dans le muscle. De plus, le fer intervient comme composant de nombreuses enzymes.

Fluor (F) : A utiliser pendant a période de croissance, pour prévenir les épiphysites, la laxité ligamentaire.

Iode (I) : L'iode est un composant indispensable des hormones thyroïdiennes. Sans iode, la synthèse et donc la sécrétion de ces hormones ne peuvent se faire correctement. Or, elles régulent de très nombreuses réactions métaboliques de l'organisme. Leur absence a donc des conséquences très nombreuses et potentiellement graves. Parmi celles-ci, citons les complications d'ordre cardiaque, musculaire, nerveuse et digestive.

Lithium (Li) : Les propriétés du lithium sont probablement le fait de sa participation au fonctionnement des cellules nerveuses et à la régulation des molécules impliquées dans la transmission des informations au niveau cérébral.

Magnésium (Mg) : Le magnésium est très impliqué dans le fonctionnement cellulaire ainsi que dans les principales réactions métaboliques du corps humain. De ce fait, il participe largement à la production d'énergie. Impliqué dans les systèmes de défenses naturelles contre les agressions de toute sorte, c'est l'oligo-élément du stress.

Manganèse (Mn) : Le manganèse fait partie des oligo-éléments qui présentent une très large palette de propriétés : rôle dans plusieurs systèmes enzymatiques, rôle dans la régulation du métabolisme des glucides, rôle dans le développement du squelette, rôle dans la coagulation et au niveau des globules rouges, rôle dans le fonctionnement cérébral, rôle dans la reproduction, rôle dans les défenses naturelles.

Or (Au) : Elles sont de deux ordres et sont liées à la capacité de l'or à stimuler les glandes surrénales : anti-inflammatoires et immunostimulantes. Elles justifient l'utilisation de l'or à visée thérapeutique dans les pathologies marquées par l'existence d'un processus inflammatoire, comme on le rencontre dans nombre d'affections touchant les systèmes osseux et articulaire.

Phosphore (P) : En dehors de son implication dans la structure osseuse, le phosphore est un composant essentiel de toutes les cellules et de toutes les membranes (notamment au niveau du cerveau, au travers des phospholipides).

Potassium (K) : À la base, le potassium intervient dans de nombreux systèmes enzymatiques et contribue au fonctionnement des cellules. Ces fonctions s'expriment tout particulièrement au niveau musculaire. C'est pourquoi le potassium joue un rôle majeur dans le fonctionnement neuromusculaire ainsi que dans les processus de contraction et décontraction musculaire.

Sélénium (Se) : Le sélénium est fortement engagé dans la lutte contre les radicaux libres et donc, contre le stress oxydatif. Il est également doté de propriétés anti-inflammatoires, combinées avec des fonctions de modulation des défenses naturelles.

Silicium (Si) : Le silicium est indispensable à l'élaboration du tissu conjonctif, que l'on retrouve au niveau des muscles, de la peau, des os, des cartilages, des artères, ... Il est également impliqué dans les processus de minéralisation des os.

Soufre (S) : Le soufre entre dans la composition de certains acides aminés, dont l'assemblage conduit aux protéines.

Zinc (Zn) : Il a de très nombreux rôles dans l'organisme : intervention dans le métabolisme des sucres, des graisses et des protéines. Implication dans la structure de nombreuses hormones et le métabolisme de plusieurs vitamines.

Dans les articles : pathologies et soin, il y aura surement des oligo-éléments conseillées pour une meilleur guérison !

A bientôt !

Aucun commentaire: