Le psoas

Suite à l'article de Saddingup sur le psoas de l'humain qui est un muscle important chez nous notamment en tant que cavalier. Je voulais signaler l'importance de celui ci chez le cheval !

Anatomie

Anatomie du cheval et performance : G. HIGGINS
Le psoas est un muscle de la région lombo-iliaque c'est à dire entre les lombaires et le bassin. Le muscle psoas est composé de 2 muscles : le petit psoas et le grand psoas. Avec le muscle iliaque, ils sont souvent appelés les muscles ilio-psoas car leurs origines, terminaisons ainsi que leurs fonctions sont proches.
Ce sont des muscles profonds, c'est à dire qu'ils ne sont pas visibles et encore moins palpables.

Le muscle petit psoas est long, situé sur le coté des vertébres lombaires. Il prend origine sur les corps de la dernière ou des dernière vertèbres thoraciques (TH16 -TH17- TH18) et des premières lombaires (L1-L2). Le tendon se termine sur un tubercule particulier de l'os coxal (tubercule du petit psoas). Il a pour fonction fléchisseur du bassin, fléchisseur de la colone vertebral ou à l'incliner latéralement.

Le muscle Grand Psoas est volumineux, large, épais et très allongé. Il prend origine sur les corps de deux dernières vertèbres thoraciques (TH17 - TH18) et la face ventrale des 2 dernières côtes ( K17 - K18), ainsi qu'à la face ventral des processus transverses lombaires. Il se termine en commun avec le muscle iliaque sur le petit trochanter (fémur). Il a pour fonction fléchisseur de la cuisse sur le bassin et il est de plus rotateur, il est fléchisseur de la région lombaires

Zoom

Muscles et fascias des régions sous-lombaires et fémorales médiales du cheval
Arthrologie et myologie : R.BARONE
Ce sont des muscles proches des viscères : reins, pancréas, segments intestinaux variables. Ils sont comme chez l'humain appelés "muscles poubelles" étant proches, ceux ci déversent leurs surplus de toxines. Ils sont donc plus sensibles à des contractures plutôt qu'à des courbatures.

Le muscle ilio-psoas fait partie du diaphragme pelvien c'est à dire qu'il joue sur la respiration de la zone pelvienne (bassin). La résonance harmonieuse des différents diaphragmes est importante dans l'homéostasie du corps.

Le groupe des muscles ilio-psoas soutient et stabilise le dessous des régions lombo-sacrées et pelviennes. Il assure le maintien postural et permet la flexion de la charnière lombo-sacrée et de la hanche. Les stabilisateurs du bassin jouent également un rôle important dans le soutien et la stabilisation de l'arrière main. Lors des mouvements de dressage, requérants un report du poids vers l'arrière main, le fonctionnement en contraction isométrique et excentrique des ilio-psoas permet au cheval d'adopter une attitude plus compacte. Les chevaux de dressages sont donc plus sujets aux tensions au niveau de ces muscles.

Un Psoas qui ne respire pas, peut provoquer : 
- Troubles de l'appui
- Dos immobile, raide et sans force
- Mauvaise poussé / aucune capacité de charge de l'arrière main
- Mauvais déplacement de hanche
- Mauvais engagement des postérieurs
- Soulagement persistant d'un membre

Il convient de prendre rendez vous chez l'ostéopathe en cas de trouble persistant.

Le psoas est un muscle souvent négligé dans les lombalgies (fléchisseur de la région lombaire), en cas de tension de celui ci, il engendre des douleurs.

Approche de la kinésithérapie du cheval : J.-M. DENOIX

Entretenir un bon psoas :

- Des visites régulières avec un ostéopathe simplement pour le cheval mais également pour vous. Un cavalier bien dans son corps sera plus fonctionnel avec son cheval.

- Un harnachement adapté (une selle trop longue touche les dernières dorsales voir même les lombaires donc le psoas).

- Extension d'encolure, descente d'encolure permettent de muscler et d'étirer le dos.

- Le travail de déplacement des hanches est idéal pour muscler et assouplir la zone cependant il est important de ne pas travailler celle ci en cas de dysfonctionnement important de l'arrière main.

- Les barres au sol ou cavaletti permettent un travail sur la cadence et la rectitude du cheval dans son ensemble donc de l'arrière main.

Traitement

Il est difficle de travailler manuellement cette partie puisqu'il est impossible d'y avoir accès chez le cheval à contrario des chiens et des humains. Les enveloppements peuvent être bénéfiques au niveau des dernières dorsales et lombaires jusqu'à la cuisse pour éliminer le surplus de toxine.

Algothérapie de la croupe
Un stretching du membre postérieur en arrière (pour étirer le psoas) pendant 30 secondes après le travail à pied ou monté est bénéfique car il permet d'éviter les blocages vertébraux et les douleurs de lombalgies. Le stretching apporte mobilité et souplesse. Il est d'autant plus bénéfique quand il est effectué dans tous les mouvements (en avant, en arrière, sur les cotés).

Sinon voici la position à effectuer pour détendre un psoas contracté voir bloqué chez le cheval. (images à venir)
Il faut prendre le postérieur du cheval puis amener le sabot au niveau du ventre. Cette position doit être tenue 1 minute minimum voire plus.
Attention le cheval n'est peut être pas coopératif, mais cette technique nécessite des forces pour le praticien ainsi que de l'endurance, une minute c'est long !
Elle permet le rapprochement des insertions et donc le relâchement des tissus contractés.

Bibliographie :
- Arthrologie et myologie : R. BARONE
- Checklists ostéopathie pour le cheval : K. M.-L. ESER
- Anatomie du cheval à colorier : M. RAYNOR
- Anatomie du cheval et performance : G. HIGGINS
- Approche de la kinésithérapie due cheval : J.-M. DENOIX

A bientôt !

Aucun commentaire: