Croissance du Cheval

Pourquoi parler de la croissance du cheval en tant que professionnel ? Je pense qu’il est important de connaître l’agenda de croissance du corps pour le bien-être de nos fidèles destriers. Si nous cavalier pouvions prendre en compte cela, la santé de nos chevaux ne serait que meilleure.

L’ossification

D’après l’étude : « Timing and rate of skeletal maturation in horses » by Ph.D D. BENETTE de 2008 voici les étapes de croissance via le tableau et mon "magnifique coloriage".

On remarque que la croissance est ordonnée. Et oui la croissance a un sens et celui-ci est dicté par « le processus de conversion des cartilages de croissance en os » c’est à dire que le processus s'étale de bas en haut.

On en déduit que le premier cartilage à s’ossifier est la 3ème phalange (os dans le sabot) pendant la naissance puis en dernier les vertèbres jusqu’à l’âge de 8 ans.

Pieds :
- P3 : naissance
- P2 : 6 mois
- P1 : 6 - 12 mois
- Canon : 8 - 18 mois
Croissance du cheval

Antérieurs :
- Carpe : 1,5 - 2,5 ans
- Raduis / Ulna (coude) : 3,5 ans
- Humérus : 3 - 3,5 ans
- Omoplate : 3 ans

Postérieurs :
- Tarse : 1 mois
- Rotule : 1,5 - 2,5 ans
- Tibias, Fémur : 3 - 4 ans
- Bassin : 4,5 - 5 ans
- Jarret : 3 ans

Rachis :
- Encolure : 2,5 - 3 ans
- Colonne vertébrale : 5,5 - 8 ans
- Os du Crâne : 5 - 7 ans

On en conclut que la maturation du squelette est à 8 ans. Cependant comme chez les humains, les mâles equins ont une croissance plus tardive que les femelles, on peut donc rajouter 6 mois chez les mâles.

Réflexion : que le cheval soit ibérique, pur sang, quarter... Tous les chevaux se développent à la même vitesse au niveau squelettique. Il n’y a donc pas de races précoces ou tardives.

Sport

Un jeune cheval comme un jeune humain peut faire du sport malgré que la croissance n’est pas finie. Même si le squelette est « fragile », l’activité modérée permet une meilleure résistance osseuse, tendineuse et ligamentaire et favorise la bonne santé du corps pour la suite de son existence.

A contrario un cheval travaillé trop jeune à forte dose va engendrer des contraintes mécaniques importantes et donc « user » prématurément le capital jeunesse de leurs cartilages, os, ligaments, tendons…

On me dira : « mais mon cheval de 4 ans est ok pour le concours » seulement les effets du travail précoce ou intense se découvrent à l’âge adulte. On retrouve de plus en plus de chevaux de concours « vieux » à 8 voir 12 ans.

Il est important, voir impératif, de prendre soin de son fidèle et jeune ami. Il est nécessaire d’instaurer un rythme de travail régulier sans forcer sur les exercices techniques. Même si il y a un enjeu économique, éleveur, marchand, concours, il est possible d’allier sport, santé et revenus.

Travail du jeune cheval

Zoom sur le travail du jeune cheval, bien-sûr ce tableau n’est pas exhaustif, il ne prend pas en compte le cheval en lui même, le cavalier ou même la discipline et le niveau de travail.

Lipizzan de 5ans
Il est là pour vous indiquer un idéal :
- De la naissance jusqu’aux 3 ans : travail à pieds uniquement (éthologie, longe, longue rêne, ballade en main)
- A partir de 3 ans : 1 séance par semaine
- A partir de 4 ans : 2 à 3 séances par semaine
- A partir de 5 ans : 3 à 4 séances par semaine
- A partir de 6 ans : 4 à 5 séances par semaine
- A partir de 7 ans : 5 à 6 séances par semaine

J’entends souvent les moniteurs/coaches dire : « un 4 ans, on le travail tous les jours sinon … », mais une séance sur deux monté est plutôt conseillée. Cependant vous pouvez rajouter des séances à pied. Il faut également penser au temps de séance, on ne fait pas des séances d’une heure tous les jours en répétant 30 fois le même exercice.

En plus d’un travail raisonné, il faut penser à faire suivre son jeune par un ostéopathe afin d’optimiser sa croissance. Globalement avant l’âge de 5 ans, il faut rester prudent et consciencieux.

Bibliographie :
- Etude
- Anatomie du cheval à colorier par M. RAYNOR
A bientôt !

Aucun commentaire: